La stomatologie

La stomatologie, qu’est-ce que c’est ?

La stomatologie est une spécialité médico-chirurgicale.Le stomatologue est donc à la fois médecin et chirurgien. Il s’occupe des problèmes de mâchoires et des maladies buccales et s’intéresse au traitement chirurgical des maladies dentaires. C’est notamment une des branches de la chirurgie maxillo-faciale. Le stomatologue est donc amené à travailler en étroite collaboration avec les ORL, les orthophonistes, les neurochirurgiens, les dentistes, les orthodontistes ou encore les pédiatres. Il peut travailler à l’hôpital ou en cabinet privé. Cette spécialité peut s’adresser aux enfants comme aux adultes et nécessiter une anesthésie locale voire générale.

Quelles différences existent-ils entre un chirurgien-dentiste et un stomatologue ?

Contrairement au chirurgien-dentiste qui a fait des études d’odontologie durant six années, le stomatologue est un spécialiste en médecine. Après avoir passé l’examen classant national ou ex-concours de l’internat après six années d’études de médecine, les futurs stomatologues suivent leur spécialisation pendant cinq années d’études.
Le stomatologue est médecin et chirurgien spécialiste des pathologies buccales alors que le dentiste est spécialiste des soins dentaires. Il est également chirurgien mais spécialisé dans la chirurgie dentaire uniquement.

Dans quelles situations peut-on avoir besoin d’un stomatologue ?

Le domaine de compétence des stomatologues est très vaste puisque la chirurgie maxillo-faciale découle de la stomatologie. Le stomatologue peut intervenir notamment :

  • En cas de besoin d’extractions dentaires : Bien que les chirurgiens-dentistes soient les spécialistes généralement voués à cette intervention, le stomatologue peut être amené à prendre en charge les extractions dentaires dites « à risques » comme celles dont les racines sont proches des nerfs.
  • En cas de besoin de chirurgie maxillo-faciale et notamment certaines défaillances au niveau des mâchoires comme les becs de lièvre ou fentes labio-maxillo-palatines.
  • En cas de cancers de la cavité buccale ou de pathologies tumorales dentaires.
  • En cas de problèmes parodontaux.
  • En cas de problèmes de muqueuse de la bouche (dermatologie buccale).
  • En cas d’atteintes fonctionnelles des glandes salivaires.
  • En cas d’inflammation de la muqueuse buccale également appelée stomatite.
  • En cas de nécessité de pose d’implants.
  • En cas de besoin de chirurgie buccale et notamment en cas d’interventions pré-implantaires telles que la greffe osseuse ou le comblement du sinus.
  • En cas de lésions des mâchoires : kystes, abcès ou malformations.
  • En cas de besoin de chirurgie plastique et esthétique de la face.
  • En cas de besoin de chirurgie de décalage des mâchoires appelée aussi chirurgie orthognathique.
  • En cas d’anomalies de la face nommée dysmorphoses faciales.